vendredi 23 février 2007

Trop difficile le bondage ?

Ok, le bondage avec des cordes, vous trouvez ça trop difficile... c’est ça? Pas de problème... Il y a des moyens beaucoup plus simples et tout aussi efficaces (si ce n’est plus) pour attacher quelqu’un et l’empêcher complètement de bouger.

Et même si ce n’est pas avec des cordes, cette méthode reste une de mes favorites... Extrêmement simple... et très peu coûteuse. Que demander de plus?

Alors, c’est quoi cette technique? En fait, il s’agit tout bêtement de papier cellophane et de scotch.

La première fois que j’ai découvert cette toute nouvelle utilisation du papier cellophane, c’était en tant que soumise. J’en avais déjà entendu parler, mais tout de même, j’ai été quelque peu surprise. En moins de quelques minutes, je me suis retrouvée avec les mains complètement prisonnières. J'étais incapable de faire quoi que ce soit. Ça n’a l’air de rien, mais croyez-moi, c’est vraiment efficace. S’il y a suffisamment de scotch pour maintenir le papier cellophane en place, il est impossible de se libérer les mains sans l’aide d’une bonne paire de ciseaux. J'ai vite découvert que c'est autant amusant d'emballer que d'être emballée. Mais voyez plutôt...




Je ne mentais pas, mmh? Ça a vraiment l’air efficace...

Et bien que cela n’offre pas la même flexibilité que des cordes, il y a quand même deux ou trois petites choses qu’on peut faire avec du papier cellophane et un peu de scotch... Ce qui vient à l’esprit très vite, c’est bien sûr l’enveloppement total du corps. De nouveau, c’est très simple mais très efficace. S’il y a suffisamment de scotch, il est impossible de s’en défaire, et de plus, cela restreint considérablement la liberté de mouvement. Il n'a pas l’air de pouvoir faire grand chose, pas vrai?






Mais bon, le mieux, ça reste ce qui va suivre... Pas assez d’argent pour acheter une cagoule? Pas de problème, ils en vendent dans votre supermarché le plus proche, et pour vraiment pas cher... C’est simplement style Ikéa: ils la vendent en pièces détachées, et il faut tout monter soi-même. Mais bon, ne vous plaignez pas: pour le dixième du prix et un peu de main d’œuvre, vous aurez une cagoule sur mesure. Pour autant que votre soumis ou soumise supporte ce genre de chose. L’effet pour la personne qui la porte est très différent de l’effet procuré par les cagoules normales. Le papier cellophane étant appliqué directement sur le visage et plaqué contre la surface de la peau avec le scotch, c’est comme une seconde peau, certainement encore plus que le latex...

La première fois que j’ai voulu essayer de fabriquer une cagoule pour mon petit soumis, le pauvre n’a pas supporté... Mais je ne suis pas pressée. Je l’ai donc libéré de deux ou trois coups de ciseaux (en faisant attention de ne pas lui couper un bout d'oreille au passage), et j’ai pris mon mal en patience. La prochaine fois serait la bonne. Et ce fut le cas. En alternant caresses, couches de papier cellophane et bouts de scotch, on arriva finalement à lui emballer toute la tête sans qu’il se mette à paniquer.

Maintenant, il adore ça... Comme quoi, la persévérance paie.

Il est beau comme ça, non?








Pour sa première cagoule, je lui avais laissé un espace pour le nez... Mais pour la deuxième, je lui avais demandé d’acheter un tube d’une quinzaine de centimètres de longueur, et j’avais très envie de l’utiliser et de voir le résultat. Et j’aime assez.

Ça donne des idées, pas vrai ?

1 commentaire:

cedric a dit…

felicitation!! du coup j'ai fait pareil

merci beaucoup et bonne continuation