mercredi 21 mars 2007

Certains efforts sont exigés...

Après quelques séances avec les nouvelles règles, il est temps de faire un petit bilan...

Je veux qu’il atteigne un niveau irréprochable quand il a son collier. Qu’il soit reconnaissant des efforts que je fais pour l’éduquer et le dresser à devenir la petite pute dont j’ai envie. Il fait des progrès, cependant je ne suis pas encore satisfaite. Il fait encore beaucoup trop d’erreurs, oublie certaines règles, et n’applique pas tous les détails de certaines. Celle qu’il applique avec le moins de rigueur est probablement celle-ci :

«Tu m’appelleras Maîtresse quand tu t’adresseras à moi, particulièrement quand tu sais que tu as commis une faute, quand tu formules une demande, quand tu dois répondre à une question ou me remercier. Le vouvoiement dans ces circonstances est de rigueur»(règle n°2).

Il doit demander la permission pour un certain nombre de choses, et il n’a manifestement pas encore appris à poser les questions de la manière qui me convient. Comme avec les enfants, je le reprends, lui fais répéter, jusqu’à ce que sa demande soit formulée d’une manière correcte. Mais ma patience a des limites, et je pense que d’ici peu, je vais simplement lui refuser toutes demandes qui seront formulées d’une manière impolie. À lui ensuite de se rendre compte de son erreur, de s’excuser, et de se faire pardonner d’une manière ou d’une autre. Ensuite seulement pourra-t-il reformuler sa demande, et espérer ma clémence... ou une punition.

Cependant, ce n’est pas la seule règle qu’il ne prend pas vraiment au sérieux... Je n’ai par exemple pas encore pu apprécier sa créativité ou son initiative quant à cette règle :

«Tu dois veiller à ce que je sois toujours satisfaite. J’attends une certaine initiative de ta part quant à cette règle» (règle n°8).

Le temps lui est compté jusqu’à sa punition par rapport à cette règle.

La règle concernant les positions (règle n°12) est quelque peu spéciale et va demander plus d’attention de ma part, comme de la sienne. Une liste de positions a déjà été établie par mes soins. Cette liste est provisoire, et il va falloir dédier du temps à l’apprentissage de ces positions.

La règle concernant la demande pour la permission de fumer (règle n°16) va aussi certainement poser des problèmes. Il est ce qu’on pourrait appeler un fumeur occasionnel, mais comme tout fumeur, occasionnel ou non, quand son envie de cigarette se manifeste, elle est, disons, très présente. Un refus de ma part pourrait ne pas vraiment lui convenir. Tant pis.

Mais le défaut de loin le plus dérangeant, et qu’il conviendra de corriger au plus vite, est sa façon sélective d’obéir aux règles d’une manière générale. C’est extrêmement irritant. Il fait de grands efforts pour s’y plier quand il est sexuellement stimulé et qu’il a envie de bien se comporter. Cependant, il est évident que sa capacité à se souvenir des règles et à les appliquer diminue grandement après que j’ai eu la bonté de lui faire profiter d’un orgasme. Je sais que son envie de m’obéir est sincère et qu’il le veut vraiment. Il a montré certains efforts récemment, et cela m’a fait très plaisir. Je relaterai certainement ces événements bientôt. Cependant, il est encore loin de la perfection, et il le sait.

C’est pour cette raison que je pense que les règles suivantes vont poser un réel problème et vont lui valoir quelques punitions :

«Tu n’as pas non plus le droit de me demander la permission d’enlever tes habits» (règle n°6).

«Tu n’as bien évidemment pas le droit d’enlever ton collier tout seul. Tu n’as pas non plus le droit de me demander de te l’enlever»(règle n°17).

Ce sont deux règles qu’il risque fort de transgresser souvent. Tout simplement parce que ces deux questions sont des demandes qu’il va très probablement vouloir formuler après un orgasme. Sa vigilance après un orgasme est diminuée, non seulement parce que son esprit et son corps se remettent gentiment d’une session plus ou moins longue et d’un orgasme, mais plus particulièrement parce que sa soumission envers sa Maîtresse est amoindrie. On dit qu’il faudrait maintenir continuellement son soumis ou sa soumise dans un état de manque sexuel pour atteindre un niveau de soumission et de docilité satisfaisant. Je pense qu’il y a du vrai dans cette idée. Peut-être que je vais le priver d’un orgasme pendant plusieurs séances, histoire de voir comment cela affecte sa capacité à obéir. Nous avons d’ailleurs déjà parlé d’une séance sur plusieurs jours, et je pense que cette théorie sera testée à ce moment-là.

Il faut qu’il se rende compte que ces règles, toutes sans exception, sont là pour être obéies pendant toute la durée du port du collier, que ce soit avant ou après un orgasme. C’est, je pense, quelque chose qu’il n’a pas tout à fait compris. Peut-être même ne se rend-il même pas compte de sa baisse de docilité et d’obéissance. Ce qui n’est pas beaucoup mieux.

Je sais néanmoins être clémente et bien que ce comportement soit inacceptable, je prends en compte que c’est le début de l’instauration de ces règles, que des ajustements doivent être faits et que des bonnes habitudes doivent être prises. Un temps d’adaptation et une certaine souplesse sont donc nécessaires au début. Mais comme je l’ai dit plus haut, je veux un soumis parfait, se comportant exactement selon mes désirs. Si je dois pour cela multiplier les punitions et les rendre plus drastiques et encore moins supportables qu’elles ne le sont déjà, ce sera fait sans aucune hésitation.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

c'ets bien cet article

S. a dit…

très intéressant
dommage que ça c'est arrêté
signé: un homme qui fantasme sur la soumission

Anonyme a dit…

These modern day fitness devices are worn around the waist, positioned suitable around the abs and
then applying what is recognized as electronic muscle stimulation.


Also visit my webpage Flex Belt Reviews